Vente aux enchères – ce qu’il faut retenir pour votre patrimoine

Vous venez de déménager et vous avez envie de redécorer votre cadre de vie ? Ou vous devez départager des objets ou du mobilier au sein de votre famille dans un contexte successoral ? La vente aux enchères peut s’avérer être une solution appropriée ! Interview avec Astrid Guillon, commissaire-priseur indépendante, qui nous présente son expertise et les points à retenir avant de se lancer dans un premier achat ou dans une vente.

Pouvez-vous nous présenter votre métier et votre parcours ?

Je suis commissaire-priseur : j’estime les objets d’art, et je conseille et accompagne leurs propriétaires vers la vente aux enchères lorsqu’ils souhaitent s’en séparer.

J’ai étudié le droit et l’histoire de l’art à la Sorbonne et à l’Ecole du Louvre, avant de présenter l’examen de commissaire-priseur en 2007. J’ai travaillé plus de dix ans en maisons de ventes à Paris, et depuis un an, j’exerce à mon compte.

Pourquoi faire appel à un commissaire-priseur ?

On peut avoir besoin de faire estimer des biens dans des contextes multiples :

  • lors d’une succession, il faut dresser un inventaire chiffré des biens du défunt pour calculer les droits de succession ;
  • ce peut être une fratrie qui souhaite se partager le contenu d’une propriété familiale. Le commissaire-priseur intervient un peu comme un arbitre : parfois il doit constituer des lots équivalents et même faire un tirage au sort ;
  • ou encore lorsque l’on déménage et que l’on veut se séparer de certains biens.

Récemment, pour une grande entreprise dans Paris qui déménageait dans des locaux deux fois plus petits, nous avons vendu aux enchères tout ce qui pouvait être valorisable : non seulement du mobilier design, mais aussi des ordinateurs, du matériel téléphonique et vidéo, etc. Le produit de la vente a permis de financer largement les coûts de déménagement de l’entreprise.

De quels objets s’agit-il en général ?  

La plupart du temps du mobilier et des objets classiques. Les bijoux sont fréquents car ce sont des objets présents dans toutes les familles. Mais chaque journée est différente pour le commissaire-priseur, et l’on peut passer d’un objet d’archéologie à un meuble design dans la même journée.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite acheter/vendre un objet aux enchères ?  

Il ne faut pas hésiter à fréquenter les salles de vente et les expositions, qui sont accessibles à tous. En observant, on apprend sur le fonctionnement. Obtenir l’estimation d’un objet est en général rapide et gratuit. Avant de se lancer dans un premier achat, le commissaire-priseur et les spécialistes peuvent répondre à vos questions. Le conseil le plus important pour moi est de se fixer un budget à ne pas dépasser ! Pour ne pas faire de folie dans le feu des enchères…

Vous avez un projet en matière de gestion de patrimoine ? Nos spécialistes répondent à toutes vos questions

à lire aussi

Actualités 29 Janvier 2020
#Actualités #Entreprise #Femme active #Financement #Fiscalité #Impôts #Investissement