Témoignages

Isabelle

04 Février 2016

Retraite : j’ai tout fait pour ne pas dépendre financièrement de mes enfants

À l’approche de mon départ à la retraite, ma plus grande crainte était de me retrouver financièrement dépendante de mes 2 enfants. Le fait d’être veuve a exacerbé cette inquiétude. Voici ce que j’ai fait pour être indépendante aujourd’hui et profiter de ma retraite à 100 % !

Préparer sa retraite

Épargner pour sa retraite à 50 ans ? C’est possible ! Il suffit de suivre ces quelques étapes essentielles.

Commencez par estimer le montant de votre retraite en utilisant le simulateur M@rel en ligne. Il vous permet de connaître le montant de votre pension à l’âge de la retraite à taux plein, ainsi que les incidences (décote ou surcote) si vous deviez partir plus tôt ou plus tard. En fonction du résultat obtenu, il peut être judicieux de faire appel à un cabinet spécialisé : il vous aidera à établir un bilan retraite, évaluer vos besoins et définir une stratégie pour maintenir votre niveau de vie. Par exemple, il pourra vous conseiller de racheter des trimestres de cotisation pour augmenter votre durée d’assurance retraite si besoin et bénéficier d’une pension plus élevée. Si vous êtes salariée, votre entreprise propose peut-être un service de bilan retraite.

Côté placement, mieux vaut, au moment de la retraite, être propriétaire de votre résidence principale et donc avoir terminé de rembourser votre crédit immobilier. L’intérêt : dégager des liquidités pour profiter à fond de vos vieux jours. D’ici là, renseignez-vous auprès de  votre banque sur les conditions d’un remboursement anticipé. Votre contrat de prêt prévoit peut-être le versement d’une indemnité si vous deviez rembourser tout ou partie de votre crédit plus tôt. Aussi, pourquoi ne pas tenter de renégocier votre prêt pour bénéficier d’un taux d’emprunt plus intéressant ? Les taux aujourd’hui sont plus favorables qu’il y a 8 ou 10 ans.

À une quinzaine d’années du départ à la retraite, c’est aussi le moment de revoir la répartition de votre épargne sur votre assurance vie*. L’objectif : sécuriser la part dont vous aurez besoin à la retraite, en passant à une stratégie d’investissement moins risquée. Par exemple, dans le cadre d’un contrat au profil de gestion « Équilibré », jusqu’à 60 % de votre épargne est placée sur des actifs dynamiques du type action, le reste étant investi sur un fonds en euros à capital garanti. Dans tous les cas, vous pouvez demander à votre assureur une simulation d’un programme de rachat sur votre contrat d’assurance vie, pour savoir pendant combien de temps vous pourrez effectuer des retraits mensuels d’un montant donné.

Enfin, il est conseillé de souscrire l’un des 2 placements suivants :

Dans les 2 cas, vous épargnez pendant la vie active dans des conditions fiscales avantageuses pour bénéficier, le moment venu, d’une rente viagère (revenus à vie).

Faire le point sur ses couvertures santé et prévoyance

Cinquante ans, c’est aussi le moment d’adapter vos contrats d’assurance santé et prévoyance.

Avec l’âge, les dépenses de santé augmentent et peuvent déséquilibrer un budget. La solution : ajuster les garanties de votre complémentaire santé pour bénéficier d’un niveau de couverture optimal. Souscrivez une garantie hospitalisation si ce n’est pas déjà fait et penchez-vous sur les garanties qui vous permettront d’améliorer votre confort, comme les forfaits de médecine douce, ou de bénéficier d’un niveau de prise en charge plus important en optique et dentaire. Pour tous ces arbitrages, mieux vaut faire le point avec votre assureur.

L’autre volet d’assurance auquel vous devez penser, c’est la prévoyance. Un contrat d’assurance prévoyance permet de vous protéger ainsi que vos proches en cas d’arrêt de travail,  d’invalidité ou de décès, qu’elle qu’en soit la cause : accident, maladie. Il prévoit le versement d’indemnités journalières ou d’un capital pour éviter de payer la facture vous-même.

Et pour une prise en charge complète en cas d’accident de la vie courante, comme une chute à la maison par exemple, vous pouvez aussi souscrire une garantie des accidents de la vie (GAV). Elle prévoit une indemnisation financière ainsi que des services d’accompagnement : assistance à domicile, soutien psychologique…

Penser au mandat de protection future

Enfin, pour éviter de mettre vos proches et vos enfants dans l’embarras, vous pouvez organiser dès aujourd’hui votre prise en charge personnelle et celle de votre patrimoine si vous deviez perdre vos capacités physiques et mentales.

Pour cela, vous pouvez mettre en place un mandat de protection future, qui consiste à désigner à l’avance la ou les personnes (mandataires) qui veilleront sur votre patrimoine le jour où vous ne pourrez plus vous en occuper vous-même. Vous éviterez ainsi le recours à une mesure judiciaire telle que la curatelle ou la tutelle, beaucoup plus contraignantes.

> En savoir plus sur le mandat de protection future

Source :
http://www.notretemps.com/retraite/preparer-sa-retraite-des-50-ans,i2426
http://mutuelle.dispofi.fr/mutuelle-seniors
http://www.lefigaro.fr/retraite/2010/02/19/05004-20100219ARTFIG00474-preparer-sa-retraite-a-tous-les-ages-.php
http://www.leparticulier.fr/jcms/c_83387/investissez-dans-l-immobilier-en-vue-de-preparer-votre-retraite

*Prenez connaissance de l’ensemble des avantages et inconvénients de l’assurance vie en lisant le dossier expert

Vous avez des questions et souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous

Vous avez un projet ou un besoin d’investissement ?
Les experts de ODDO BHF sont à votre disposition.

* Champs obligatoires








Vos données à caractère personnel sont collectées par des experts en patrimoine de ODDO BHF aux fins de répondre à vos préoccupations.
Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification de vos données, et d'un droit de vous opposer à leur traitement en vous adressant à : contact@ladiesbank.fr.
En aucun cas vos données personnelles sont communiquées à des tiers.

Contact

à lire aussi