La Chronique des marchés – 2016, année compliquée par Hugues de Montvalon – Oddo Banque Privée

LE CONTRASTE EST MARQUÉ ENTRE LE DÉBUT DE L’ANNÉE 2016 ET CELUI DE L’ANNÉE 2015

Il y un an, l’alignement des planètes (taux, pétrole, dollar) était sur toutes les lèvres et le CAC 40 s’adjugeait 8 %.

Cette année, les planètes semblent tout autant alignées, mais dans le mauvais sens. 

Les taux bas ? C’est le signe, au choix, de l’incurie des banques centrales, de forces déflationnistes ou encore de la faiblesse de la croissance.
La baisse des prix du pétrole n’est plus perçue comme une manne céleste mais comme l’annonce de catastrophes financières à venir.
Quant au dollar, il s’est apprécié d’environ 10 % par rapport à l’euro sur la période, mais on s’inquiète désormais de la baisse du yuan.

RETROSPECTIVEMENT, ON PEUT DIRE QUE L’ALIGNEMENT DES PLANÈTES N’A PAS EU L’EFFET ESCOMPTÉ SUR L’ÉCONOMIE MONDIALE

Le FMI prévoyait une croissance mondiale de 3,5 % sur l’exercice 2015 ; elle devrait être finalement limitée à 3,1 %. Le Fonds a dû réviser fortement à la baisse ses prévisions de croissance dans les pays émergents, notamment au Brésil et en Russie.

Cette déception macro-économique s’est retrouvée au plan micro-économique.

• En début d’année dernière, le consensus tablait sur une croissance des résultats des sociétés du Stoxx 600 de 8 % sur 2015 ; in fine les résultats vont probablement baisser de 6 %.
• Ce recul s’explique en partie par la baisse des résultats des sociétés liées à l’énergie et aux matières premières, mais en partie seulement.
• Retraités de ces secteurs, les résultats du Stoxx 600 affichent une croissance nulle, voire légèrement négative.
• Les difficultés des pays émergents ont également affecté les comptes de certaines grandes sociétés présentes sur les marchés mondiaux.

C’est pourquoi, finalement, les petites capitalisations européennes (<1,5 Mds€), qui sont essentiellement domestiques, ont nettement surperformé les grandes valeurs en 2015. L’indice Enternext 150 des petites capitalisations a gagné 22 % en 2015 vs 12 % pour le CAC (dividendes inclus).

EN CE DÉBUT D’ANNÉE, ON SENT BIEN QUE LA COURSE DE L’ÉCONOMIE MONDIALE PEUT BASCULER DES DEUX CÔTÉS

Les arguments ne manquent pas pour justifier les révisions baissières :

• la Chine,
• les pays émergents,
• l’accumulation de dettes privées et publiques,
• la médiocrité des statistiques américaines ou européennes,
• la montée des risques géopolitiques…

C’est ce qu’on lit et voit partout.

Mais il y a aussi des possibilités que les choses se passent bien.

• Si le pétrole trouve un plancher, comme on le voit s’ébaucher maintenant autour de 30 $, le secteur énergétique retrouvera de l’oxygène et la prime de risque sur les marchés du crédit diminuera, ce qui est bon pour tout le monde.
• Certes, les émergents ne vont pas bien mais pour l’instant, il n’y a pas de défauts majeurs, en tout cas rien à voir avec ce qu’on avait observé en 1998.
• La croissance américaine est pour le moins hésitante, c’est vrai. Mais répétons-le, il est très difficile de justifier une croissance inférieure à 2,0 % en 2016. 
• Quant à l’Europe, l’exemple des petites capitalisations cité plus haut montre que ce n’est pas forcément un enfer boursier.

INUTILE DE POURSUIVRE PLUS LONGTEMPS CET EXERCICE

Il faut reconnaître que la visibilité est limitée sur le plan macro et micro économique en ce début d’année. Cela signifie qu’il faut éviter des paris marqués, dans un sens comme dans l’autre. 
• Un portefeuille sous-investi a la certitude d’avoir un rendement faible…
• … alors que le marché actions, après les corrections récentes, offre des opportunités intéressantes.

Si notre scénario de croissance se vérifie, les actions européennes devraient pouvoir dégager une hausse de 4 % à 5 % de leurs résultats, avec un rendement du dividende compris entre 2 % et 3 %. Dans un univers de taux nuls, c’est loin d’être négligeable.

Lire l’article.

Rédigé le 29 janvier 2016
Les avis et opinions que Oddo Banque Privée est susceptible d’émettre notamment sur les marchés et/ou les instruments financiers ne peuvent engager sa responsabilité. Ces informations sont données à titre purement indicatif et ne sauraient, en aucun cas, constituer une incitation à investir ou à conclure tel ou tel type de transaction.

à lire aussi

Actualités 04 Décembre 2017
#Actualités #Bitcoin #ODDO BHF Banque Privée